Improving Districts avec DILAX

Nous aimons la ville. Sa diversité, son énergie, son rythme et son ouverture. Pour préserver cette dynamique, nous devons donner plus d'espace aux citadins. Aujourd'hui, le développement et le maintien de l'attractivité des quartiers font partie des tâches centrales dans nos villes. Ils renforcent la solidarité, l'ouverture d'esprit et l'activité communautaire – trois facteurs qui rendent nos villes agréables à vivre.

Depuis le début du millénaire, le monde tourne de plus en plus vite. Des avancées technologiques rapides entraînent de profonds changements – et des chocs. Il nous est désormais impossible de vivre sans smartphone, alors que son introduction ne date que de 2007. Les startups compliquent la vie aux entreprises établies. Il n'y a guère de secteur qui n'ait besoin de programmeurs et d'experts en données pour construire son avenir numérique.

Nous faisons nos achats depuis notre canapé en oublions lescommerçants juste en bas de chez nous. Nous lisons nos livres sur nos tablettes tandis que le libraire du coin de la rue doit fermer boutique. Le petit marchand de fruits et de légumes a disparu depuis longtemps parce que les loyers augmentent. Même le vendeur du kiosque à journaux qui a toujours été là se demande s'il sera encore là l'année prochaine. Et que se passe-t-il ensuite ?

Qu'est-ce qui rend notre ville agréable à vivre ?

Nous ne pouvons pas continuer comme ça. Il doit y avoir une vie après les embouteillages, le stress et la saleté. Nous nous engageons pour tout ce qui améliore l'espace urbain entre le travail et la maison, les courses et les sorties, les allers et les venues. Une ville vivante est avant tout publique. Elle invite à passer du temps dans ses rues et sur ses places.

Un plan

pour chaque quartier

Si nous voulons que nos villes deviennent plus attrayantes, nous devons rétablir les liens entre ses différentes fonctions (mobilité, travail, institutions, habitat, shopping, loisirs et divertissement) et rendre leur dimension humaine. Nous pouvons nous enquérir des rêves et des souhaits des habitants des quartiers. Mais nous devrions également examiner de quelle façon l'espace public est réellement utilisé, afin d'identifier ce qui lui manque, ce qui l’entrave, et ce qu'il s'y passe réellement.

Repenser la ville

grâce aux données locales

C’est en collectant les informations et en mesurant l’activité dans un quartier que nous pouvons l'améliorer et créer de nouveaux espaces portés par des idées nouvelles, pour inviter les citadins à s'y attarder.

Nous pouvons également utiliser les données locales pour simuler les effets des nouveaux complexes de bureaux ou des attractions touristiques sur la circulation, la consommation et les déchets. Et nous pouvons examiner en quelle mesure ces projets de construction contribuent à la qualité du quartier ou, au contraire, posent problème.

Faisons place

à la qualité de vie

C'est surtout lorsque les quartiers deviennent plus accueillants pour les piétons, les parents avec poussettes, les personnes se déplaçant avec des déambulateurs, pour les propriétaires de chiens, les skaters et les scooters que l'on voit changer la qualité de l'espace public. La qualité de l'air s'améliore immédiatement.

Les places de stationnement se transforment en places assises et les rues deviennent plus verdoyantes. On y trouve des stands de streetfood et les enfants jouent dehors. Les commerçants laissent leurs portes ouvertes et on a envie de jeter un regard à l'intérieur. Pour le concert de rue, sous le ciel étoilé, les voisins apportent des chaises. Et le weekend, il y a la queue chez le boulanger au coin de la rue.

Avantages

Les données locales sont une base importante pour le développement urbain

  • L'insight comme aide décisionnelle : des instruments de mesures fiables sont indispensables pour étudier la façon dont les habitants profitent de leur quartier et les besoins restant à satisfaire.
  • Mieux utiliser les ressources : la ville est une communauté. Dès lors, elle ne dispose que de ressources limitées qui doivent être utilisées de manière efficace et durable pour la gestion des quartiers.
  • Suivi du succès des mesures : vous pouvez évidemment voir et sentir ce qui s'est amélioré dans le quartier – mais vous avez également la possibilité de mesurer précisément l’évolution de la qualité de vie.
  • Simulation de la demande pour les nouveaux quartiers : les données locales vous présentent également les potentielles voies de circulation ainsi que les besoins des consommateurs pour les nouveaux quartiers et les projets de construction qui se trouvent encore en phase de planification.

Pourquoi est-ce important?

Réapproprions-nous la rue

« L'objectif est de rééquilibrer l'espace public et de créer une ville humaine : une ville avec moins de pollution atmosphérique, moins de bruit, moins de stress – une ville dans laquelle on aime marcher à pied. »
Gilles Vesco, adjoint du maire de Lyon

Au cours des 100 dernières années, de nombreuses villes ont été construites autour de l'automobile. Aujourd'hui, nous ressentons la nécessité de reconstruire la ville autour de l'être humain. Nous soutenons ce processus par notre savoir-faire et nos données locales. Grâce à ces informations, les villes peuvent aménager leurs rues, leurs places et leurs quartiers de manière accueillante, améliorer la qualité de l'espace, et développer et maintenir les centres-villes en tant qu'espaces publics. L'objectif étant de créer une ville agréable pour tous les milieux et toutes les générations.

Déclaration de confidentialité

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website.
En savoir plus